Accueil > Pare à chutes FSGT pour que les seniors restent actifs

Pare à chutes FSGT pour que les seniors restent actifs

Le projet PARE à CHUTES FSGT « Prévention des chutes et préservation de la qualité de vie, vers une responsabilisation des seniors




L’origine du projet : La FSGT compte parmi les fédérations qui s’intéressent à la santé. Elle se positionne aussi en matière de vieillissement, avec des actions ciblées (recherche de pratiques innovantes, initiatives spécifiques..) sans pour autant avoir labelliser un concept. Ce qui devient un passage obligé en raison du contexte ou l’activité physique sportive prend une place de plus en plus importante :

- vieillissement de la population.

- une politique de santé publique où l’APS serait prescrite en remplacement des médicaments. De plus, en raison de la désertification des territoires, il faudra que les individus restent le plus longtemps autonomes pour prendre en charges leur santé.

- des études scientifiques qui démontrent que l’APS est le meilleur moyen pour contribuer au maintien d’une bonne santé de l’individu.

- un contexte institutionnel où tous les acteurs (publics et privés) ont bien compris qu’il y a intérêt à s’intéresser au sujet.

 

Un projet né d’une collaboration avec le Conseil Départemental du Val de Marne qui agit depuis longtemps en matière de prévention des chutes par l’intermédiaire de Thierry Maquet, professeur d’EPS agrégé, enseignant en STAPS à l’Université Paris Est Créteil), responsable du projet Sport Santé Préparation Physique.

Ce projet est soutenu et accompagné par le Chantier fédéral Education à la Santé Pour Tous



Une opportunité à saisir : l’augmentation de la demande des seniors pour des activités physiques  adaptées va se heurter de plus en plus à des limites structurelles, aussi bien du côté des possibilités d’encadrement, que du côté des installations sportives disponibles. La FSGT est historiquement investie autour des problématiques de santé en direction de ses adhérents. Les valeurs de la FSGT, sont fondées sur la responsabilisation, l’autonomie, sur le potentiel de l’individu à se prendre en charge, la fraternité, la solidarité et l’entraide.


Il était donc nécessaire de concevoir un projet partant d’une séance encadrée comme point de départ et d’arrivée d’un travail journalier réalisé en autonomie par les adhérents sur les préconisations de l’éducateur sportif en fonction d’une évaluation du profil et des besoins des individus.
Ce projet vise donc à définir la stratégie qui permettrait de convaincre, d’évaluer, de prescrire de convaincre ( pour les non convaincus)et de suivre un groupe d’individus à partir d’outils et d’exercices simples à s’approprier et à intégrer dans son hygiène quotidienne.

 


La philosophie du projet Pare à Chutes : Partir de sa pratique et de ce que l’on fait déjà et prendre un peu de temps en plus sur la semaine.
    

-évaluation dans la séance encadrée : un questionnaire individuel et quelques tests ludique à réaliser à plusieurs
    

-proposer quelques exercices à pratiquer tous les jours, en dehors de(s)séances encadrées :
          - Le grip du pied : importance à travailler la force des pieds en prévention des chutes

          - La planche : intérêt à mobiliser la chaîne postérieure (fessiers, dos, arrière de la cuisse, )

          - La fente repoussée : renforcer le quadriceps, maintenir la stabilité du genou

          -
La danse du ventre : rétro version et antéversion du bassin importance pour la colonne lombaire. La majeure partie des problèmes lombaires sont liés à l’impossibilité de sentir la partie basse le la colonne vertébrale. Bon nombre de problème de dos sont résolus par un bon placement du bassin
           

Chaque exercice est proposé avec des niveaux de difficultés différents. Il s’agira donc de proposer le niveau de difficulté adapté au pratiquant en fonction de son évaluation
    

-Une démarche d’auto évaluation et de progression : un carnet d’auto évaluation sera remis à chaque pratiquant qui pourra évaluer son activité de la semaine, et ses progrès.
    

-Un système de tutorat possible : s’aider et se dynamiser entre pratiquants, les plus actifs pourront entraîner ceux qui le sont moins.




Le comité 94, un pôle expérimental au de là des pratiquants licenciés: il s’agit de mettre en place ce projet dans les sections des clubs omnisports, mais aussi dans les structures s’occupant des personnes âgées ( CCAS, foyers…..)
A ce jour, une deux sections de clubs, la CCAS de Limeil Brévannes sont entrés dans le projet. Des contacts sont pris avec les différentes Villes du département, Orly, Ivry ..)

 

Martine Pothet-Favier
 

 

Fichier attachéTaille
pare_a_chute.jpg1.08 Mo
Partager

Accès clubs

Agenda

L M M J V S D
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Intranet FSGT

Multimedia

Nos Partenaires

revue et publications

E-Boutique

Clubs près de chez vous